Interview de Ummah Charity : « Parce qu’un don est une Amana »

La oumma compte bon nombre d’entrepreneurs c’est vrai ! Mais n’oublions pas ceux et celles investissant temps et énergie pour des causes humanitaires. C’est notamment le cas avec l’association Ummah Charity. Cette petite interview devrait justement nous permettre d’en savoir plus sur cette ONG.

Busimuz : L’association Ummah Charity a vu le jour en 2010, pourquoi avoir créé l’entité ?

Ummah Charity : L’organisation Ummah Charity a été fondée en septembre 2010 par Billal Righi, actuel président de l’ONG. Ayant de nombreuses années d’expérience dans l’aide humanitaire, il s’est vite rendu compte du retard de l’investissement des musulmans français dans ce domaine. A l’international par exemple, les musulmans anglo-saxons ont déjà un grand pas d’avance sur nous en comptabilisant plus de 30 grosses ONG musulmanes avec 3 fois moins de musulmans qu’en France. Pourtant, les besoins dans la métropole sont forts : seulement 2 à 3 structures pour plusieurs millions de donateurs potentiels. Sans compter que la majorité des structures humanitaires musulmanes déjà présentes en France est de nature administrative dont le travail est seulement de réaliser des collectes pour ensuite les reverser à leur siège en Angleterre. Il n’y a donc pas de projets gérés, réalisés et contrôlés par les structures en France ni de contact avec les bénéficiaires et bureaux de terrains. Il fallait proposer des alternatives avec une nouvelle façon de voir l’humanitaire.

Busimuz : Dans quels domaines apportez-vous votre aide ?

Ummah Charity : Nous sommes une ONG généraliste, c’est-à-dire que nous intervenons dans différents domaines d’actions selon les pays et les besoins. Nous avons deux types d’actions :

1 – Les actions ponctuelles ou d’urgence lors de crises ou conflits, ou bien l’apport d’aide alimentaire lors de campagnes comme le Ramadan ou l’Aïd Al Adha.

2 – Les actions durables ou de développement, avec des projets concernant par exemple la santé via la construction d’hôpitaux, l’éducation via la construction d’écoles ainsi que l’eau via la construction de puits. Ces projets de développement nécessitent un suivi très particulier.

Vis-à-vis de la gestion des dons de nos donateurs, notre objectif est clair : aller au-delà du simple discours. Parce qu’un don est une Amana, nous nous sommes imposés une stricte gestion des dons de nos donateurs, avec : le suivi des dons par des membres d’Ummah Charity France sur le terrain lors de chaque transaction, des diagnostics et audits des projets réalisés et à venir.

Busimuz : Sur un plan financier, comment fonctionne Ummah Charity ?

Ummah Charity : Les dons que nous recevons sont uniquement ceux de particuliers, nous ne percevons aucune subvention ou aide semblable. Le don moyen de nos donateurs est d’environ 20 à 30 euros. Cet argent est utilisé par le pôle Humanitaire qui permet de financer des projets d’urgence ou développement durable. Les frais de gestion sont financés avec les dons mais aussi grâce aux bénéfices des tirelires et de notre boutique solidaire (https://boutique.ummahcharity.org/).

Busimuz : Aujourd’hui, quel est l’effectif de Ummah Charity et comment sont distribués les rôles ?

Ummah Charity : Notre équipe actuelle est constituée de 7 salariés :

– directeur de l’association,

– directrice administrative et financière,

– coordinatrice projet,

– chargée de relations donateurs,

– chef de projet terrain,

– chargée de communication,

– fundraiser.

L’effectif d’Ummah Charity est aussi composé d’une équipe de bénévoles qui est très variée ma shaa Allah. Elle compte un chargé de relations donateurs, une experte hydraulique, un médecin, un kinésithérapeute…

Busimuz : Jusqu’à présent qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans votre action associative ? 

Ummah Charity : C’est le courage et l’engagement des femmes, dans les pays où Ummah Charity s’est rendu. Les femmes sont très vaillantes et courageuses. Ce sont elles qui gèrent le foyer, qui éduquent les enfants, travaillent au marché et tout ceci sans rechigner. Sans oublier la dignité et la joie des enfants malgré des conditions de vie très difficiles. En Afrique, les enfants sont heureux. Ils n’ont pas de tablette, pas de jeux vidéo mais ils s’amusent et sont plus reconnaissants que les enfants de France. Leur imagination est débordante et leur solidarité est exemplaire !

Busimuz : Enfin, nombreuses sont les personnes à vouloir apporter leur aide mais comment le faire de manière efficace ?

Ummah Charity : Comme toute ONG, notre principal besoin est financier : sans fonds, nous ne pouvons intervenir. Il y a la possibilité de faire un don en ligne, peu importe le montant, directement sur notre site. Nous proposons plusieurs moyens de paiement et c’est très simple : http://dons.ummahcharity.org. Pour celles et ceux qui ne peuvent participer financièrement : partager, c’est aussi aider. Parler de nos actions à ses proches, autour de soi, c’est nous soutenir et nul doute que le bouche-à-oreille a déjà fait ses preuves.

Il est également possible de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez donc pas à rejoindre Ummah Charity sur les réseaux sociaux pour être tenus au courant de leurs dernières actualités.

Leave a Reply