Baytouna, une association au grand coeur

Aujourd’hui, nous souhaitons mettre en lumière une association dont les actions nous touchent particulièrement humainement et plus particulièrement en tant que femme.

Nous allons vous parler de l’association Baytouna, association à but non lucratif qui a pour mission d’assurer l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement et la réinsertion sociale des femmes seules, connaissant de graves difficultés.

Baytouna  les accompagne afin de les aider à recouvrer leur autonomie personnelle et socioprofessionnelle.

Nous sommes allé à la rencontre de Baytouna en échangeant avec la vice présidente, Virginie Proton.

Les membres fondateurs de Baytouna sont les présidents de différentes
associations telles que Qibla, Muslimhelp, Au-delà des maux,
Association Bienfaisance, Réveil des cœurs, Miséricorde, Sanabil.

Ces associations travaillent toutes dans le secteur de l’humanitaire et l’aide aux personnes en difficultés. Lors d’assemblées, les différents présidents d’associations se réunissaient régulièrement pour faire le point sur différentes actions à mener, les projets, la mise en place des campagnes de dons….et les difficultés qu’ils rencontrent dans leur domaine d’action. Ce qui revenait sans cesse était la situation précaire dans laquelle se retrouvent de plus en plus de femmes.

859473-hiver-dernier-frequentation-augmente-27

Ces associations (Qibla, Muslimhelp, Au-delà des maux,Association Bienfaisance, Réveil des cœurs, Miséricorde, Sanabil) ont alors décidé de mutualiser leurs moyens techniques, financiers, matériels et leur savoir-faire afin de répondre aux différents besoins de ces femmes en proie au pire dans la rue.

Baytouna a donc vu le jour en 2014. Actuellement, 6 femmes sont hébergées machallah.

Le fonctionnement de Baytouna repose sur plusieurs étapes bien précises, plusieurs pôles travaillent en collaboration pour accueillir au mieux les femmes en détresse et les suivre jusqu’à leur “émancipation”.

Baytouna oeuvre pour une cause noble car aucune femme ne devrait se retrouver à la rue, parfois avec enfants? Cette cause ne peut que nous toucher, nous avons récolté des témoignages poignants de femmes ayant eu recours à Baytouna.

Le-meilleur-ami-de-l-Homme

En voici quelques extraits:

(par respect pour la confidentialité des personnes, nous ne donnons aucun nom ou prénom).

“Je vais brièvement vous raconter mon arrivée à l’association que je vois comme un cadeau d’Allah, signe que j’ai bien fait de Lui faire enfin confiance et de m’en remettre à Lui.

Voilà je me suis convertie quand j’avais 18 ans el hamdoullilah mais j’en étais encore à réfléchir à la façon dont j’allais intégrer l’Islam dans ma vie Je n’étais musulmane que pendant le ramadan et j’oubliais Dieu dans les actes le reste du temps. Et el hamdoullilah car Il ne m’a pas donné le bonheur loin de Lui. Je travaillais beaucoup ce qui faisait que j’avais de l’argent, je dépensais beaucoup pour moi et pour les autres Au ramadan dernier j’ai eu comme une révélation: je ne devais pas attendre le bonheur pour remercier Dieu. Mon bonheur devait être auprès de Lui. J’ai fait l’intention que cette année qui me séparait du prochain ramadan me rapproche de Lui plutôt que de m’en éloigner et Il m’a entendu

Mon retour à la religion me rapprocha de ma mère jusqu’à ce que cette dernière me proposa de revenir vivre avec elle. (Nous étions séparées depuis mes 17 ans). Je me dis que dans la mesure où je comptais mettre le voile en début d’année 2014, être chez elle serait plus pratique. Cependant lorsqu’elle apprit mes intentions elle se braqua. Pas de voile chez elle.

Donc sans domicile, je dormais à gauche à droite chez des copines .Finalement une amie que je m’étais faite pendant le ramadan dernier et qui n’est pas pour rien dans mon retour à la religion m’a dit qu’elle s’était permise de prendre contact avec une association musulmane pour moi et qu’on allait m’appeler pour un entretien téléphonique. Malgré les aléas de la vie en collocation grosso modo nous vivons vraiment comme des soeurs. Et même plus…On a aussi nos référents qui sont des modèles pour moi. Elles ont beau être pour la plupart plus jeunes que moi. Grâce à Dieu j’ai trouvé un travail halal très vite. C’est un premier pas vers la remise à niveau financière ET spirituelle.

L’association m’a permis de démarrer tout de suite une nouvelle vie. Je n’avais aucune base dans celle-ci. Je remercie du fond du cœur chaque personne qui est mêlée à cette association de près ou de loin. J’espère en être une des grandes donatrices un jour, inchallah. C’est une des périodes les plus importantes de ma vie car elle définit le reste de celle-ci.

téléchargement (1)

“J’ai 37 ans. J’ai eu un parcours assez chaotique et difficile. J’ai rencontré un homme avec qui je me suis mariée religieusement, un homme qui a fait de ma vie une descente aux enfers entre la maltraitance physique et morale. J’ai réussi à me sortir de ses griffes en octobre 2012 en me réfugiant chez des connaissances de ma famille (toute ma famille vis en Tunisie) temporairement. Face à mes loyers impayés j’ai perdu mon appartement et me suis retrouvée en ballottage à droite et à gauche et il m’est arrivé de dormir dans des halls d’immeuble… Vers mi-décembre n’ayant aucune solutions j’ai déposé des annonces d’urgence sur Facebook et c’est ainsi qu’on m’a parlé de l’association avec qui j’ai pris directement contact. Le jour même une soeur m’a contacté alors que je comptais repasser une nuit dans un hall et tout est allé très vite. J’ai exposé ma situation à la soeur et ensuite des frères sont venus me chercher et m’ont accompagné dans un appartement qu’une autre soeur avait déjà intégré. Aux femmes qui rencontrent cette situation. NE JAMAIS BAISSER LES BRAS. DIEU EST GRAND. I

images (1)

“J’ai 22ans je me suis marié il y a 6mois, puis les problèmes arrivèrent, je me suis retrouve à la porte, ballottée de copine en copine, on m’avait transmis le numéro de Baytouna, c’est alors qu’un soir où j’allais être jetée dehors, je les ai contacté et ils m’ont pris en charge avec un gentillesse qui est gravée dans ma mémoire, depuis je suis hébergée chez Baytouna et je m’y sens très bien!”

images (2)

Baytouna dispose de 12 lits pouvant accueillir les femmes seules, d’une durée de 1 à 12 mois

Pour contacter Baytouna

06 35 79 05 65

12 rue Romain Rolland

78340 Les Clayes sous bois

info@baytouna.fr

Fatima

 

Leave a Reply