Commerçants solidaires

Depuis quelques semaines, un phénomène envahit les réseaux sociaux. Des liens commerciaux sont massivement partagés avec pour hashtag #vendredisolidaire.

A l’origine de ce mouvement : une sœur, Sabrina Durant, gérante de Zawaj Box. C’est dans l’atmosphère morose de l’après 13 novembre qu’elle prend conscience que les petits entrepreneurs ne peuvent s’accorder le luxe de sombrer dans la déprime et l’oisiveté ne serait-ce qu’un temps. Elle a décidé de réagir rapidement et positivement.

Soutenons_Les_commerçants4

Pendant ce temps, une partie de la communauté musulmane s’afférait à faire la chasse aux sorcières a tous leurs coreligionnaires qui participaient de près ou de loin à l’élan de soutien républicain, prétendant que ceci était contraire au principe de « Al-wala wa-l-bara », une paire de nike au pied et une canette de coca a la main. N’y voyant aucune contradiction. Le principe de « Al-wala wa-l-bara » interdit aux musulmans de s’allier aux ennemis de l’Islam contre leurs frères musulmans. Pour eux, ceci ne vaut que dans le domaine de la politique ou du militaire. Mais dans un monde ou les conflits sont financés par les grandes firmes de même que les carrières des politiciens qui les décrètent… Comment prétendre que notre façon de consommer n’est pas engagée ? Comment prétendre que le boycotte n’est pas légiféré et qu’il n’a rien à voir avec ce principe ?! Bref… Heureusement, nombreux sont ceux qui ont pris conscience que le boycotte avait de réelles répercutions économiques. Cela donna l’idée a certaines de lancer ce mouvement solidaire, espérant que le soutien porte autant ses fruits que le boycotte.

benevole_chantier

Le mouvement a vu le jour sous le hashtag #soutenonslescommerçants, mais la mention du vendredi, jour sacré des musulmans, dans le nouveau hashtag n’est pas anodine ! Bien au contraire : elle est là pour nous rappeler que l’entraide est un devoir religieux, même lorsqu’il s’agit des affaires !

Soutenons_Les_commerçants1

Rappelons-nous cette magnifique parole de notre Prophète sws : « Les croyants sont les uns pour les autres comme une solide construction dont tous les éléments se soutiennent. » [1] La fraternité ne doit pas se réduire au sourire que l’on s’échange, au salam que l’on s’adresse. Non ! La fraternité doit s’inviter partout, même dans le monde des affaires ! Que l’on soit commerçant ou consommateur, qu’on le veuille ou non, on appartient à cet édifice et chacun d’entre nous participe soit à son élévation, soit à sa fragilisation.

Le consommateur musulman doit prendre conscience qu’il est de son devoir de participer au soutien économique de sa communauté. Pour commencer, en privilégiant les commerçants musulmans aux grandes enseignes multinationales. Certes, acheter chez Primark ou H&M revient souvent un peu moins cher mais c’est surement du au fait que faire travailler des enfants du tiers monde est moins couteux que les méthodes utilisées par les commerçants musulmans. Ainsi, en donnant la priorité aux commerçants musulmans, on fait d’une pierre deux coups : on participe à l’essor de la muslimo-sphere et on fait des achats éthiques.

Quant à ceux qui ne pensent guère à leur porte-monnaie lorsqu’il s’agit de garnir leur garde-robe, ils seront sûrement ravis de s’offrir une Abaya griffée par un grand couturier maintenant que Dolce Gabbana s’intéresse à ce marché juteux. Et tant pis si on passe pour des pigeons, tant qu’on est bien sappé…

600-dolce-gabbana-hijab-abaya-collection-makeup-1-380x252 téléchargement

Quant aux commerçants, ils ont déjà été nombreux à rejoindre le mouvement… et pour ceux qui seraient encore sceptiques… petit rappel : c’est Allah qui pourvoit à nos besoins et la richesse n’est pas -pour nous- soumise à des règles mathématiques ou à des stratégies commerciales.

Soutenons_Les_commerçants3-580x200

C’est en étant droit et bon qu’Allah bénit nos actions et en augmente le salaire. Pas en ayant recouru à des stratégies commerciales déloyales ou douteuses. Le Prophète sws nous apprend : « Ce qui doit te toucher ne saurait te manquer et ce qui ne doit t’atteindre ne saurait te toucher. »[2] Aussi, ne pense pas que faire de la publicité pour un de tes concurrents nuira à ton commerce et à tes ventes. Il se peut que ce soit, au contraire, en relayant un lien pour un de tes concurrents que tu gagnes en visibilité. Il est intéressant d’observer les villes traditionnelles du monde musulman, cela nous en apprend beaucoup sur la mentalité de ceux qui les ont jadis fondées et habitées. Avez-vous remarqué que les commerçants se regroupent par professions ? Ainsi dans toutes villes anciennes musulmanes on trouve le quartier des orfèvres, celui des tanneurs, celui des cordonniers…. Ceci parce que les musulmans ne craignent pas la concurrence. Surs de leurs produits, surs de leur éthique et surtout surs de Leur Pourvoyeur… Pourquoi chercher le monopole ?

Solidarite

Je finirai cet article en mentionnant le hadith qui fut, selon les dires de son initiatrice, à l’ origine de ce mouvement : « Quiconque soulage un croyant d’une des situations affligeantes de ce monde, Allah le soulagera de l’une des situations affligeantes du Jour du Jugement. Quiconque facilite à quelqu’un une situation difficile, Allah lui rend les choses faciles dans ce monde et dans l’autre. Quiconque couvre un musulman, Allah le couvre dans ce monde et dans l’autre. Allah aide son serviteur tant qu’il est au service de son frère. »[3]

[1] Hadith transmis par Abou Moussa, unanimement reconnu authentique.

[2] Hadith rapporté par l’Imam Ahmad.

[3] Hadith transmis par Abou Hourayra, rapporté par Mouslim et Ahmad.

 

Hamayssim

Leave a Reply