Non, non et non!

Cette chronique n’est pas là pour raconter ma vie, on s’en fiche un peu de moi après tout. Par contre, j’ai pensé qu’il serait bien de raconter un petit bout de ma vie de mompreneuse, il faut bien que moi aussi, je joue le jeu de Busi#Muz…

3 jobs (j’assume pas le mot business), 2 enfants, un chat (qui le veut? Je le donne et je vous paie même pour le prendre!!!) et un mari (non, lui je le garde, hein!). Certains diront que c’est trop mais moi, c’est mon équilibre. Si il venait à me manquer une de ces choses, je boiterai sans doute. Évidemment à des degrés différents mais quand même (bon, à part Luna mon chat, qui ne me ferai pas boiter si elle venait à disparaître…).

IMG_5906

Il y a 4 ans, j’étais à un moment de ma vie où je ressentais un manque. J’ai donc analysé ma situation (ouiiiiii c’est bon les frères, on sait ce que vous pensez : on réfléchie trop nous les soeurs, mais c’est comme ça!), et le bilan était le suivant:

1- Etre une épouse: check

2- Être une maman: check

3- Avoir un travail: néant

4- Situation du compte bancaire: négatif (oups!)

Voilà ce qu’il me manquait, une occupation, un boulot, une activité, faire quelque chose pour combler le point 4 (et accessoirement le 5).

C’est là que mes 1000 vies ont commencé. Le problème est que j’avais oublié un facteur essentiel… Vous comprendrez plus tard.

non

J’ai d’abord voulu créer un concept (d’ailleurs pour ceux qui sont motivés, concrétisez mes rêves svp, juste pour me montrer qu’ils étaient viables et que je ne suis pas une ambitieuse complètement déjantée et incontrôlable). Ce projet était simple mais fastidieux. Je voulais ouvrir un institut de beauté pour femmes mais innovant, c’est-à-dire que je voulais qu’il y ait un salon de thé et une bibliothèque pour faire patienter ces dames pendant que d’autres se font chouchouter. J’ai reçu un NON direct!

galerie-institut-beaute

J’ai ensuite voulu ouvrir un café littéraire musulman. On vient prendre un bon chocolat chaud ou un thé à la menthe dans un cadre cosy tout en lisant un livre et ainsi pouvoir en discuter avec la patronne (moi!), les serveuses ou les autres clients se trouvant sur place. J’ai reçu un NON, encore plus direct!

café-littéraire1

J’ai voulu aussi ouvrir une boutique de décoration intérieure façon Maison du Monde mais là je me suis raisonnée toute seule. Qui peut mieux faire que Maison du Monde?

Après 996 autres idées, j’ai voulu créer une société de multi-services pour la femme musulmane (à cette époque, pour moi seule la femme comptait hein!). J’aurai proposé des nounous musulmanes, des cours de soutien dispensés par des enseignants musulmans, des heures de ménage et repassage (donc faire de l’ombre à Colblanc, heuuuu, là ça craint un peu, non?), un service de coiffure et d’esthétisme à domicile, bref tout pour faciliter la femme musulmane. Et là j’ai essuyé un de mes derniers NOOOOON!

 emploi-menage-ouvrier-entretien

Mais d’où vient ce NON à chaque fois? La banque? Même pas allée jusque là? Mon entourage? Étape même pas approchée. Non, non. Ce NOOOON venait tout de suite après l’idée, vous savez juste avant de vous lancer dans un business plan…

 

A suivre…sur Busi#Muz!

 

 

Abir Nakad

Leave a Reply